Accueil»Afrique»Egypte: Détention arbitraire : L’épouse d’un militant des droits humains interpelle Emmanuel Macron

Egypte: Détention arbitraire : L’épouse d’un militant des droits humains interpelle Emmanuel Macron

0
Partages
Pinterest Google+
Alors que des organisations de la société civile s’apprêtent à contester la visite ce 7 décembre en France du président égyptien, Céline Lebrun Shaath, épouse d’un célèbre défenseur des droits humains égyptien interpelle le président français, Emmanuel Macron, au sujet de la situation de son mari, détenu depuis juillet 2019 dans les geôles du régime d’Abdelfatah Al-Sissi. 
Les questions économiques, géopolitiques et géostratégiques vont-elles éclipser l’état  des droits de l’homme en Egypte lors de la visite d’Etat du président de la République arabe d’Egype en France qui a démarré ce lundi 7 décembre 2020? C’est sans doute ce que craint Céline Lebrun Shaath. L’épouse du célèbre défenseur des droits humains egypto-palestinien, Ramy Shaath, a interpellé le président français, Emmanuel Macron, sur la situation de son mari: “Cela fait 518 jours que mon mari, le défenseur des droits humains Ramy Shaath est détenu arbitrairement en Egypte. Vous accueillez @AlsisiOfficial (Al-Sissi, président égyptien, ndlr) qui a le pouvoir de le libérer. Svp, exhortez-le à le faire et à réunir notre famille…”, supplie Céline Shaath dans un Tweet posté ce 6  décembre 2020.
Le pésident egyptien, Al-Sissi
La visite de l’homme fort égyptien en France, la patrie  des droits de l’homme, est très mal perçue par des organismes de défense des droits de l’homme. Dans un communiqué rendu public le 2 décembre dernier sur le site internet de la Fédération Internationale des ligues des Droits de l’Homme (FIDH), près d’une vingtaine d’ONG égyptiennes, françaises et internationales ont fustigé l’indulgence de la France  “pour la répression brutale du président Al-Sissi contre toute forme de dissidence.”, lit-on dans le communiqué.
D’après ce collectif d’ONG, Emmanuel Macron ménage le régime d’Al-Sissi parce que l’Egypte est un partenaire non négligeable dans la lutte contre le terrorisme au Moyen Orient :“Mais l’Egypte a clairement montré qu’elle se sert abusivement de la législation anti-terroriste pour éradiquer le travail légitime en faveur des droits humains et supprimer toute opposition pacifique”, souligne les ONG. Plus de 60 000 prisonniers d’opinion croupissent dans les geôles du régime Al-Sissi dont Ramy Shaath, arrêté le 5 juillet 2019. Ramy Shaath milite pour la cause du peuple palestinien dans sa lutte contre l’annexion israélienne. Il est aussi l’une des figures marquantes de la révolution  égyptienne de février 2011 qui a fait tomber le président Hosni Moubarak, aujourd’hui décédé. Des ONG entendent se mobiliser ce mardi 8 décembre 2020  devant l’Assemblée nationale à Paris, contre cette visite du président égyptien en France.
Michel Biem Tong  
Article précédent

Rwanda : Génocide de 1994 : Paul Kagame impliqué

Article suivant

Cameroun: Dérive autocratique: Amnesty International sonne l'alerte