Accueil»Dernières Infos»Gabon : Liberté de presse : Des journalistes formés aux droits de l’homme

Gabon : Liberté de presse : Des journalistes formés aux droits de l’homme

0
Partages
Pinterest Google+

Au cours de cet atelier de formation organisé par les Nations Unies à Libreville le 16 mai dernier, il a été également question d’éthique et de déontologie journalistique à un moment où on assiste à l’éclosion des médias sociaux.

La Maison Georges Rawiri à Libreville a servi de cadre le 16 mars dernier à un atelier de formation à l’attention des journalistes. Organisé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Au cours des échanges entre journalistes et formateur, il a été question d’éthique et de déontologie journalistique, des droits et devoirs du journaliste de liberté d’expression ainsi que de droits humains.

Au cours de cet atelier, les journalistes participants ont également soulevé le problème de la menace à la pratique du métier de journaliste par les médias libres, entendez par là les réseaux sociaux. Pendant cet atelier, il a également été question des entraves à la liberté de presse au Gabon.

Cet atelier intervient à un moment où la liberté de presse au Gabon fait l’objet de sérieuses menaces. En janvier dernier, Stive Roméo Makanga, directeur du journal en ligne kongossanews, condamné à payer 1 million de FCFA d’amende et 10 millions de FCFA de dommages et intérêts pour diffamation à l’encontre de l’ex-vice-président, Pierre-Claver Maganga Moussavou.

Par ailleurs, mise en place en 2018, la Haute autorité de la communication a fait perdre 6 places au Gabon dans le classement de Reporters Sans Frontières en 2020. Cette instance s’impose à la presse gabonaise comme un père fouettard, de l’avis de nombreux hommes de médias au Gabon.

ledefenseur.com  

Article précédent

Centrafrique : Cour pénale internationale : Témoignage accablant contre les anti-Balaka

Article suivant

Libéria : Liberté d’expression : La police aux trousses d’un militant de l’opposition