Accueil»Dernières Infos»Guatemala: Sécurité : 15 défenseurs des droits humains tués en 2020

Guatemala: Sécurité : 15 défenseurs des droits humains tués en 2020

0
Partages
Pinterest Google+

D’après deux organisations internationales et une autre locale de défense des droits de l’homme, il s’agit des activistes engagés dans la lutte pour l’accès à terre et pour une justice indépendante. Des cas de tentatives d’assassinat et d’attaques diverses ont également été signalés au cours de l’année écoulée. 

Une manifestation contre le pouvoir en place à Guatemala

Plus de 1004 attaques sur les défenseurs des droits humains au Guatemala (Amérique centrale) en 2020, dont 15 cas d’assassinats et 22 autres de tentative d’assassinat. C’est ce qui ressort de la note que viennent de rendre publique la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et l’Union de protection des défenseurs des droits humains au Guatemala (UDEFEGA).

D’après la note conjointe, le gouvernement d’Alejandro Giammatei a démantelé tous les mécanismes de protection des droits humains. L’Etat d’exception décrété par les autorités du fait de la pandémie du COVID-19 a pourri l’atmosphère de travail des défenseurs des droits humains au Guatemala, indique le communiqué.  Ont été ciblés au courant de l’année 2020 les défenseurs du droit d’accès à la terre et d’une justice indépendante. 

Le Guatemala a longtemps été sous la direction des régimes militaires. La bourgeoisie militaire y a donc une grande influence sur les prises de décisions politiques. C’est un pays où la corruption rampante de l’élite politique est favorisée par l’impunité. Un climat peu propice aux défenseurs des droits humains dont les activités sont criminalisées par le pouvoir en place. 

Michel Biem Tong

Article précédent

Togo: Liberté de presse: Un journal jugé proche de l’opposition fermé par les autorités

Article suivant

Cameroun: Assassinat de Florence Ayafor: Voici les vrais coupables