Accueil»Dernières Infos»ONU: La situation à Haïti, au Myammar et au Burundi sur la table du Conseil des droits de l’homme

ONU: La situation à Haïti, au Myammar et au Burundi sur la table du Conseil des droits de l’homme

3
Partages
Pinterest Google+

La 46e session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies vient de s’ouvrir à son siège à Genève en Suisse. Au menu des travaux qui dureront 4 semaines, l’examen d’une centaine de rapports sur les droits de l’homme dans près d’une cinquantaine de pays. Des thématiques relatives aux droits humains feront également l’objet d’échanges.  

Un mois pour ausculter la situation des droits de l’homme dans le monde. C’est la tâche à laquelle va s’atteler le Conseil de l’ONU sur les droits de l’homme. La 46e session de cet organe onusien vient de s’ouvrir à la salle de l’Assemblée des Nations à Genève en Suisse. A cause de la pandémie du COVID-19, la session se tiendra de manière virtuelle.  

Durant les travaux qui s’achève le 23 mars prochain, près d’une centaine de rapports présentés par des experts des droits de l’homme et autres organes d’enquête concernant de nombreux thèmes et intéressant la situation des droits de l’homme dans près de cinquante pays”a t-on appris d’une source proche du Conseil. 

D’après l’organisation, une attention sera portée sur l’actualité notamment au Myammar et à Haïti: Pour ce qui concerne le Myanmar, le Conseil entendra, le 11 mars, un compte rendu oral du Secrétaire général sur les opérations de l’ONU dans ce pays alors que les Haïtiens crèvent sous une dictature en gestation, depuis le 7 février 2021, qui envoie en taule des dizaines d’opposants politiques”, annoncent les organisateurs.

  

Rapporteur spécial 

S’agissant de la situation des pays, il sera question le 24 février prochain du rapport de la Haut-Commissaire des droits de l’homme de l’ONU, Michèle Bachelet, sur le Territoire palestinien occupé, Sri Lanka, sur le Nicaragua. Il sera saisi, le même jour, d’une mise à jour du Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en Érythrée. 

Entre le 9 et le 11 mars prochain, il sera question de l’examen du rapport du Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en Iran, des rapports de la Commission d’enquête sur le Burundi, de la Commission sur les droits de l’homme au Soudan du Sud et de la Commission d’enquête internationale indépendante sur la République arabe syrienne. 

Le Conseil examinera les rapports des experts dûment mandatés sur des thématiques telles que le droit à l’alimentation, les effets de la dette extérieure la liberté de religion, les droits culturels, les droits des personnes handicapées et des personnes atteintes d’albinisme, les défenseurs des droits de l’homme, le droit à l’environnement, la torture, le droit au logement, le droit des minorités… 

La rédaction 

 

 

Article précédent

Cameroun: Liberté de presse: Le SYNAJIC au secours de Mbombock Mbock Matip

Article suivant

Rwanda: Sécurité: Un opposant en exil en Afrique du Sud assassiné

Aucun Commentaire

Laisser un réponse