Accueil»Afrique»Rwanda : Génocide de 1994 : Paul Kagame impliqué

Rwanda : Génocide de 1994 : Paul Kagame impliqué

0
Partages
Pinterest Google+

Dans une interview exclusive accordée à une journaliste canadienne, un membre de la garde rapprochée du commandant-en-chef de lArmée Patriotique Rwandaise quétait lactuel président Paul Kagame, lors du génocide davril 1994, déclare que cest ce dernier qui a fait abattre lavion que transportait le président Juvénal Habyarimana et infiltrer les milices hutus pour massacrer les Tutsi et les Hutus modérés. Lex-garde du corps révèle également que cest larmée française qui a sauvé les tutsi et les hutus des griffes des hommes de Kagame.

Pour un rebondissement dans l’affaire du génocide de 1994 au Rwanda, c’en est un. Plus de 26 ans après ces tueries massives qui ont fait près d’un million de morts entre avril et juillet 1994 et choqué la conscience mondiale, en voilà des révélations qui feront des vagues et embarrasseront à coup sûr l’actuel régime de Kigali. Ces révélations ne viennent pas de n’importe qui, tenez-vous tranquille. Membre de la garde rapprochée de Paul Kagame du temps où ce dernier fut commandant-en-chef de l’Armée Patriotique Rwandaise (APR), branche armée du Front patriotique rwandais (FPR) qui était opposé au gouvernement du président Juvénal Habyarimana, James Munyandinda en sait des tonnes sur le rôle de Kagame dans le génocide rwandais de 1994 et a raconté ce qu’il en sait à la journaliste canadienne Judi Rever dans une interview réalisée il y a quelques jours (trouvez l’interview dans ce lien). Judi Rever vient de commettre un ouvrage intitulé Rwanda, léloge du sang.

Dans son récit, James Munyandinda qui dit avoir été interrogé par des juges français (3 français ont péri dans l’attentat), déclare que c’est Paul Kagame et ses hommes de l’APR qui ont tiré sur l’avion du président de la République, Juvénal Habyarimana, le 6 avril 1994 : « jétais parmi ceux qui ont chargé les missiles dans les camions qui les ont amené à Kigali. Ces personnes avaient pour mission dexécuter lattentat. Jai prouvé aux juges que je connais très bien ces missiles parce que je lui ai donné la couleur et la nature de ces missiles. Ce sont des missiles sol air 16-IGLA fabriquées en Russiejétais parmi les onze soldats qui gardaient ces missiles depuis 1992 quand jai joins lunité de protection du Haut commandement (de lAPR, ndlr). Jai expliqué aux juges français que ceux qui ont abattu lavion du président Habyarimana étaient mes collègues qui étaient des tireurs de missile que Paul Kagame a déployé à Kigali. Jai mentionné leurs noms. Lun était le second lieutenant Frank Nziza et lautre le caporal Eric Hakizimana », raconte l’ex-homme de main de Kagame.

Le président rwandais Paul Kagame

Pourquoi Kagame tenait-il tant à abattre l’avion du président Habyarimana ? James a sa petite idée sur la question : « En abattant lavion dHabyarimana, Kagame nous a trahi, nous les Tutsi, parce que nous comptions beaucoup sur les accords dArusha pour être en paix, mais Paul Kagame a violé ces accords quand il a abattu lavion dHabyarimana. Kagame a utilisé le sang des Tutsi pour semparer du pouvoirLe FPR voulait contrôler tout le territoire rwandais et non stopper le génocideKagame ne voulait pas partager le pouvoir avec Habyarimana et savait quil ne pouvait pas accéder au pouvoir par voie démocratique Le FPR accusait le gouvernement Habyarimana davoir massacré les Tutsi », se souvient James Munyadinda.

S’agissant du génocide, l’ex-garde du corps de Paul Kagame indique que les commandos de l’APR ont infiltré les milices interahamwes proches du pouvoir Habyarimana pour perpétrer le génocide des Tutsi et des Hutus modérés : « les Tutsi et les Hutu ont été tués par les milices interahamwe et les commandos de lAPR. Ils ont tous deux participé aux massacres. Les Hutus ont été tués parce quils cherchaient à sauver leurs frères Tutsi. Les Tutsi quant à eux ont été tués parce quils allaient révéler la vérité sur lattentat de lavion », explique l’ancien bras droit de Kagame du temps de la rébellion.

Première de couverture du livre de la journaliste américaine, Judi Rever

Selon James Munyandinda, alors que le 30 avril 1994, Paul Kagame demande à la communauté internationale de ne pas intervenir au Rwanda, la France, à travers les forces françaises de l’opération Turquoise, vont intervenir pour sauver les Hutu et les Tutsi des griffes de Kagame : « jai vu de mes propres yeux les soldats français apporter leur secours aussi bien au Tutsi quau Hutu, sans discrimination. Au lieu de décorer les soldats français, Paul Kagame les accuse plutôt dêtre les commanditaires du génocide », indique l’ancien soldat rwandais. Ce témoignage est contenu dans le livre de la journaliste Judi Rever dans lequel elle accuse les USA d’avoir joué un rôle non négligeable dans le génocide rwandais. James Munyandinda est exilé en France depuis 2008.

Michel Biem Tong   

Article précédent

Tchad : A l’approche de la présidentielle : Les libertés publiques se dégradent

Article suivant

Egypte: Détention arbitraire : L'épouse d'un militant des droits humains interpelle Emmanuel Macron